Actualité Auto

Algérie : ABS et airbags désormais obligatoires

Le gouvernement vient d’adopter de nouvelles mesures en matière de sécurité des véhicules importés et commercialisés en Algérie, selon Kaddour Bentahar, directeur de la réglementation et de la législation auprès de la direction générale des Douanes. Officiellement, ces mesures visent à «protéger le parc automobile national», a expliqué ce responsable. Celui-ci intervenait, hier à Alger, en marge d’un séminaire consacré à l’examen de la loi de finances pour 2013 organisé par la Chambre de commerce et d’industrie algéro-française en collaboration avec la direction générale des Douanes, celle des impôts et le cabinet KPMG-Algérie.

En vertu donc de ces dispositions, les véhicules neufs importés «doivent être conformes aux normes liées à la sécurité et à la protection de l’environnement prévues par la législation et la réglementation en vigueur», a indiqué M. Bentahar sans fournir plus de précisons. «L’instruction émane de la direction des mines (rattachée au ministère des Transports, ndlr). Elle est déjà en vigueur.»
«Nous n’avions pas été avertis», a révélé, pour sa part, le représentant d’un concessionnaire automobile au cours du séminaire. D’après lui, de nombreux concessionnaires ont déjà des stocks et ces mesures sont de nature à pénaliser les importateurs.

Selon nos informations, les véhicules commercialisés en Algérie doivent être dotés au minimum de deux airbags et d’un système antiblocage des roues (ABS). La délivrance de cartes de circulation provisoire, communément appelées cartes jaunes, serait assujettie à la présence de ces équipements de sécurité sur le véhicule mis en circulation.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.

Articles similaires

Commentaires facebook