DieselGate : le PDG d'AUDI arrêté et placé en détention

Publié le : 19 Juin 2018 - 2840 lectures
DieselGate : le PDG d'AUDI arrêté et placé en détention
L'affaire DieselGate, le scandale des moteurs diesel truqués qui poursuit toujours le groupe Volkswagen, prend une nouvelle tournure après l'arrestation hier de Rupert Stadler, PDG du constructeur Audi, filiale du Groupe Allemand. Ce nouveau rebondissement a causé une onde de choc à l’« Autoland Deutschland ».

C'est le plus haut cadre du Groupe Volkswagen à avoir été mis en détention depuis le début du scandale des moteurs diesel truqués qui a été déclenché en 2015, Rupert Stadler, soupçonné de fraude et émission de faux certificats, a été arrêté ce 18 juin à son domicile d’Ingolstadt, il aurait été mis au courant de l’installation de logiciels truqueurs sur les moteurs diesels de modèles Audi A6 et A7, sans avoir demandé l’arrêt.

Tout a commencé en septembre 2015, lorsqu'une ONG américaine qui travaillait au départ sur un projet pour prouver l’intérêt du diesel dans la lutte antipollution, a engagé des chercheurs de l’université de Virginie-Occidentale pour tester des véhicules équipés de moteurs Diesel. Alors que Volkswagen diffusait depuis des années des publicités aux USA pour vanter ses moteurs diesel propres, les résultats des tests effectués par l’ONG ont été étonnants. En effet, après avoir testé une Volkswagen Jetta 2012 et une Passat 2013, les chercheurs s’aperçoivent que les niveaux d’émission d’oxyde d’azote sont, et de loin, supérieurs à ce qui est autorisé.

Les autorités américaines ont découvert que le constructeur Allemand, Volkswagen a doté quelque 480 000 véhicules vendus aux USA d’un logiciel destiné à dissimuler le niveau réel des émissions de gas polluants notamment sur ses moteurs diesel.

Volkswagen avoue par la suite que pas moins de 11 millions de ses voitures vendus à travers le monde sont équipées du logiciel en question, destiné à dissimuler le niveau réel des émissions de gas polluants. Le logiciel est aussi présent dans d’autres voitures du groupe, c’est ce qu’a révélé une enquête interne. Des véhicules Seat, Skoda, Audi et Porsche, sont concernés par ce scandale.

Derniers faits, quelque 60 000 véhicules AUDI A6 et A7 ont été rappelé en ce mois de juin après la découverte d'un logiciel illicite, susceptible de fausser les niveaux d’émission d’oxyde d’azote et de gaz polluants. Le parquet de Munich a ordonné l'arrestation de Rupert Stadler, PDG du constructeur allemand Audi, filiale de Volkswagen, une arrestation justifiée du fait qu'il y aurait un risque de dissimulation de preuves. Faris Bouchaàla
DieselGate : le PDG d'AUDI arrêté et placé en détention

Commentaires