Actualité

BMW Group et Daimler AG signent un contrat de coopération à long terme pour le développement de la conduite autonome

BMW Group et Daimler AG lancent leur coopération dans le domaine de la conduite automatisée : des représentants des deux sociétés ont signé un accord de coopération stratégique à long terme, qui se concentrera sur le développement conjoint de technologies de nouvelle génération pour les systèmes d'assistance à la conduite, la conduite hautement automatisée sur autoroutes et le stationnement automatisés (tous au niveau SAE 4). En outre, d'autres discussions sont prévues pour étendre la coopération à des niveaux d'automatisation supérieurs dans les zones urbaines et les centres-villes. Cela souligne la nature à long terme et durable de l'entreprise, qui englobera une plateforme évolutive pour la conduite automatisée. La coopération non exclusive est également ouverte aux autres constructeurs et partenaires technologiques, les résultats étant mis à la disposition des autres constructeurs sous licence.

L'un des principaux objectifs de cette coopération est le lancement rapide de la technologie sur le marché, qui devrait figurer dans les systèmes de voitures particulières pour les clients privés à partir de 2024. Les deux sociétés implémenteront chacune les technologies dans leurs produits de série respectifs. La coopération verra plus de 1 200 spécialistes travailler ensemble, souvent en équipes mixtes. Ils seront basés dans des lieux tels que le Campus de conduite autonome du groupe BMW à Unterschleissheim, près de Munich, le Centre technologique Mercedes-Benz (SCT) à Sindelfingen et le Centre de test et de technologie Daimler à Immendingen.

Les efforts porteront sur la mise au point d’une architecture évolutive pour les systèmes d’aide à la conduite, y compris les capteurs, ainsi que d’un centre de données commun pour le stockage, l’administration et le traitement des données, ainsi que pour le développement de fonctions et de logiciels.


Rédacteur
Passionné par le monde de l’automobile depuis l’enfance, grand amateur de mécanique, j’ai démonté mon premier moteur à 13 ans et depuis avoir les mains pleines de cambouis et le travail bien fait me procurent un grand sentiment de satisfaction, et aujourd’hui j’ai réussi à faire de ma passion mon métier

Articles similaires

Commentaires facebook