Actualité

Industrie automobile en Algérie : Vers une révision du cahier des charges?

A l'issue du vote de la loi de Finances complémentaire (LFC 2018) par les membres de l'Assemblée populaire nationale (APN), Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouia, a révélé, en répondant à une question sur l'activité de montage des véhicules en Algérie, que "des mesures et des dispositions restrictives seront bientôt prises" pour l'organisation de cette activité, notamment suite à l'annulation de l'article 6 du projet de LFC 2018. (APS)

Les membres de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont adopté, lundi à la majorité, le projet de LFC 2018, duquel seul l'article 6 a été supprimé, celui-ci prévoyait "l'annulation de l'exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 19 pour les opérateurs activant dans le secteur de montage local des véhicules".

"Dans ce cadre, il est possible de revoir le cahier de charges régissant l'activité de montage des véhicules (...), et la révision de ce dossier est du ressort du ministère de l'Industrie", a ajouté le ministre.
Rédacteur en chef
Grand passionné d’automobile depuis mon enfance, mon objectif au quotidien était de trouver le moyen d'arracher le volant à mon père. Lorsqu’on parle d’émotions motorisées, le réve et l

Articles similaires

Commentaires facebook