Actualité

Industrie automobile: le coronavirus met le secteur au confinement industriel

Avec l’arrêt des usines un peu partout dans le monde, l’industrie automobile s’est mise en pose. Tout du moins, ses chaînes de fabrication de véhicules à grande échelle. Mais pourtant, nombreuses sont les firmes qui participent à l’effort collectif pour venir en aide au milieu hospitalier dans la lutte contre le coronavirus.

De l’Italie aux États-Unis, de Ferrari à Ford en passant par General Motors, Seat, PSA, Valeo ou les ingénieurs de la Formule 1, le milieu automobile, à l’arrêt depuis le début de l’épidémie de coronavirus, se réorganise. Un peu partout dans le monde, les constructeurs apportent leur savoir-faire, et leur matériel, au monde médical, pour produire au plus vite des masques FFP2, des masques chirurgicaux, des boucliers faciaux et des respirateurs artificiels.

Selon l'agence américaine "Automotive", l’épidémie de coronavirus a fait des ravages sur le marché automobile chinois. Les analyses des ventes chinoises au mois de janvier ont montré une baisse des ventes de 18,7%. Mais ce sont en fait les chiffres de février qui ont montré l’étendue des dégâts du coronavirus sur le marché chinois, avec une baisse des ventes de plus de 80%, et le coronavirus prolongera son impact sur mars et avril voire plus tard, avec la faible demande, la fermeture des showrooms et le confinement des consommateurs en vue de réduire la propagation du virus. Cette baisse pourra atteindre 15,3% pour l'année 2020 si les ventes se poursuivent de cette manière. Selon des experts de l'industrie automobile, il s'agit d'un confinement industriel.

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques, grâce à la mise en place d'une rédaction composée de journalistes professionnels issus de la presse automobile.

Articles similaires

Commentaires facebook