Actualité

Peugeot dévoile la nouvelle 2008

Si l’actuelle 2008 est considéré comme un break surélevé, la future 2008 se classera bien dans la catégorie SUV, arborant le nouveau style Peugeot façon nouvelle 208, cette ‘’mini 3008’’ a de bons arguments pour convaincre !

Cette 2008 entièrement nouvelle ne reprend rien de l’ancienne que ce soit sur le plan stylistique ou technique, mais reprend beaucoup de la nouvelle identité Peugeot déjà vu sur la nouvelle 208 avec la signature 3 griffes LED, un gabarit très proche de l’actuel 3008, elle gagne 14 cm et passe à 4,30 mètres (4,35 mètres pour le 3008), l’empattement passe à 2,60 mètres ainsi elle bénéficie de plus d’espace au jambe pour les passagers arrières, le coffre quant à lui ne gagne que 10 litres pour atteindre 434 litres.

Extérieurement la nouvelle 2008 adopte des lignes musclées, un capot moins plongeant, une calandre massive plus verticale et des roues de grand diamètre, en particularité elle arbore des lignes de caisse en forme de triangle, le toit noir est réservé pour les versions haut de gamme.

A l’intérieur on retrouve la planche de bord de la nouvelle 208 avec sa nouvelle génération de i-cockpit toujours composé du petit volant, d’une instrumentation 100% numérique mais désormais 3D, chose inédite sur le segment B et un écran multimédia tactile pouvant atteindre les 10 pouces.

Conçu sur la même plateforme que la 208 (CMP), le 2008 en reprendra la majorité des motorisations. Le diesel sera par conséquent toujours au catalogue avec le BlueHdi décliné en 100 et 130 ch. Trois essences seront aussi présents avec les Puretech 100, 130 et 155 ch pouvant être couplé à une boîte mécanique à 6 rapports à la transmission automatique EAT8. Une version 100% électrique sera aussi disponible, une e-2008 qui sera animé par le même moteur que l’e-208 à savoir un moteur de 100 kW (équivalent à 136 ch) fort de 260 Nm, alimenté par une batterie de 50 kW/h lui permettant de revendiquer une autonomie de 310 km selon la norme WLTP.


Rédacteur
Passionné par le monde de l’automobile depuis l’enfance, grand amateur de mécanique, j’ai démonté mon premier moteur à 13 ans et depuis avoir les mains pleines de cambouis et le travail bien fait me procurent un grand sentiment de satisfaction, et aujourd’hui j’ai réussi à faire de ma passion mon métier

Articles similaires

Commentaires facebook