Actualité

Affaires montage automobile et financement occulte de la campagne présidentielle de 2019: 20 ans de prison requis à l’encontre de Ouyahia et Sellal

Le procureur général près la Cour d’Alger a requis mercredi après midi, une peine d’emprisonnement de 20 ans à l’encontre des deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, et une amende d’un (1) million de Da pour chacun d’eux dans l’affaire de montage automobile et financement occulte de la campagne présidentielle de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika.

La même juridiction a également requis 15 ans de prison ferme à l’encontre des anciens ministres de l’Industrie, Mahdjoub Bedda et Youcef Yousfi, et une amande d’un (1) million Da pour chacun des accusés.

Le Procureur général a requis une peine de 10 ans de prison ferme et une amende d’un (1) million Da pour l’ancien président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Ali Haddad, ainsi que les hommes d’affaires Hassan Arbaoui, Ahmed Mazouz et Mohamed Baïri.

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques, grâce à la mise en place d'une rédaction composée de journalistes professionnels issus de la presse automobile.

Articles similaires

Commentaires facebook