Actualité

Grève des chauffeurs de taxi à Alger

Des chauffeurs de taxi de la wilaya d’Alger ont déclenché dimanche une grève illimitée. Les grévistes ont organisé un rassemblement devant le siège de la direction de wilaya des transports.

Les taxieurs de la capitale ont annoncé une grève illimitée à partir de dimanche 3 novembre 2019 dans un communiqué du collectif des chauffeurs de taxi d’Alger publié sur les réseaux sociaux et relayé depuis par plusieurs médias, les revendications soulevées par le collectif sont essentiellement relatives aux conditions de travail. Cette grève est menée par un collectif de jeunes taxieurs, qui n’est affilié à aucune structure syndicale.

Les grévistes demandent l’annulation de la licence de moudjahid exigée dans le dossier administratif de demande d’autorisation d’exercer le métier de conducteur de taxi. Ils souhaitent par la même occasion et l’augmentation des tarifs sur compteurs qu’ils jugent très basse pour subvenir aux besoins de ces professionnels et des charges liées à l’entretien de leurs véhicules, et enfin la révision du barème applicable pour les courses assurées de nuit.

Les grévistes protestent, par ailleurs, contre l’anarchie qui caractérise le secteur et la concurrence jugée déloyale, depuis l’entrée en activité, en 2017, des nouveaux prestataires de service de transport urbain via des applications Voiture de transport avec chauffeur (VTC), notant que ces derniers ne sont pas soumis aux mêmes obligations que les chauffeurs de taxis surtout en ce qui concerne l’identité du chauffeur et la sécurité du client, le contrôle technique des véhicules chaque six mois, le paiement des impôts et l’affiliation à la sécurité sociale.



Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques, grâce à la mise en place d'une rédaction composée de journalistes professionnels issus de la presse automobile.

Articles similaires

Commentaires facebook