Actualité

Groupe Renault : Une année historique avec des records de ventes, CA et résultats nets

Le groupe Renault vient de dévoiler ses résultats financiers de l'année 2017, avec des chiffres historiques en matière de ventes, chiffres d'affaires et résultats net. Le groupe a réalisé un bénéfice net record en hausse de 47,1 à 5,2 milliards d'euros, un chiffre d’affaires record également à 58,7 milliards d’euros soit + 14,7 . Le Groupe Renault n’avait jamais vendu autant de véhicules de son histoire.

"Le chiffre d’affaires du Groupe atteint 58 770 millions d’euros (+14,7 ), dont 2 727 millions d’euros pour AVTOVAZ. Hors impact de la consolidation d’AVTOVAZ, le chiffre d’affaires du Groupe progresse de 9,4 à 56 043 millions d’euros (+10,1 hors effet de change).

Le chiffre d’affaires de l’Automobile hors AVTOVAZ s’établit à 53 530 millions d’euros (+9,3 ) essentiellement grâce à la croissance des volumes (+3,3 points) et à la hausse des ventes aux partenaires (+2,6 points). Cette dernière s’explique par le démarrage de la production de Nissan Micra en France et par le dynamisme de notre activité CKD2 pour l’Iran et la Chine. L’effet prix (+1,5 point) profite principalement des hausses de prix liées au renouvellement de la gamme. Les autres effets (+2,0 points) s’expliquent en partie par la bonne performance des activités véhicules d’occasion et pièces de rechange. L’effet change est négatif à hauteur de 0,7 point, essentiellement du fait de la baisse du Peso argentin, de la Livre turque et de la Livre sterling.

La marge opérationnelle du Groupe s’élève à 3 854 millions d’euros et représente 6,6 du chiffre d’affaires.

La marge opérationnelle de l’Automobile hors AVTOVAZ est en hausse de 363 millions d’euros (+15,2 ) à 2 749 millions d’euros et atteint 5,1 du chiffre d’affaires contre 4,9 en 2016. Cette performance s’explique principalement par la forte croissance de l’activité (impact positif de 493 millions d’euros) et l’impact positif du Monozukuri3 (663 millions d’euros). L’effet mix/prix/enrichissement ne profite plus autant qu’en 2016 des hausses de prix dans les pays émergents pour compenser la dévaluation des devises et devient négatif à hauteur de 230 millions d’euros. Les matières premières ont un impact négatif de 394 millions d’euros, reflétant en grande partie la hausse des prix de l’acier. L’impact négatif des devises (-300 millions d’euros) est principalement lié à la dépréciation du Peso argentin, de la Livre sterling et du Dollar américain.

La marge opérationnelle d’AVTOVAZ (non consolidée en 2016) s’élève à 55 millions d’euros, soit 2,0 de son chiffre d’affaires.

La contribution du Financement des ventes à la marge opérationnelle du Groupe atteint 1 050 millions d’euros, contre 896 millions d’euros en 2016. Cette hausse de 17,1 s’explique principalement par la progression de l’actif productif moyen (+18,9 ), reflétant la forte dynamique commerciale de RCI Banque.

Les autres produits et charges d’exploitation s’établissent à -48 millions d’euros (contre +1 million d’euros en 2016).

Le résultat d’exploitation du Groupe s’établit à 3 806 millions d’euros contre 3 283 millions d’euros en 2016 (+15,9 ).

Le résultat financier s’élève à -504 millions d’euros, contre -323 millions d’euros en 2016. Cette dégradation provient essentiellement de la consolidation du résultat financier d’AVTOVAZ pour -112 millions d’euros, ainsi que par l’impact négatif de l’ajustement de valeur sur les titres participatifs (-120 millions d’euros contre -3 millions en 2016).

La contribution des entreprises associées, essentiellement Nissan, s’élève à 2 799 millions d’euros, contre 1 638 millions d’euros en 2016. La contribution de Nissan intègre un produit non récurrent de 1 021 millions d’euros lié à la réforme fiscale votée fin 2017 aux Etats-Unis et au gain sur la cession de la participation dans Calsonic Kansei.

Les impôts courants et différés représentent une charge de 891 millions d’euros.

Le résultat net s’établit à 5 210 millions d’euros (+47,1 ) et le résultat net, part du Groupe, à 5 114 millions d’euros (18,87 euros par action par rapport à 12,57 euros par action en 2016). Hors éléments non récurrents mentionnés pour Nissan, le résultat net part du groupe, aurait été de 4 093 millions d’euros (15,10 euros par action).

Le free cash-flow opérationnel de l’Automobile (y compris AVTOVAZ) est positif à hauteur de 945 millions d’euros après prise en compte d’un impact positif de la variation du besoin en fonds de roulement pour 550 millions d’euros et d’une hausse des investissements pour 359 millions d’euros.

Au 31 décembre 2017, les stocks totaux (y compris le réseau indépendant) représentent 57 jours de vente contre 59 jours à fin décembre 2016.

Un dividende de 3,55 euros par action, contre 3,15 euros l’an dernier, sera soumis à l’approbation de la prochaine Assemblée Générale des actionnaires.

PERSPECTIVES 2018

En 2018, le marché mondial devrait connaître une croissance de 2,5 par rapport à 2017. Le marché européen est attendu en hausse de 1 avec également une progression de 1 pour la France.

À l’international, la Russie devrait connaître une hausse de près de 10 . Le Brésil ainsi que la Chine devrait croître de plus de 5 , et l’Inde de 6 .

Dans ce contexte, le Groupe Renault vise à :
- augmenter son chiffre d’affaires (à taux de change et périmètre constants),
- maintenir une marge opérationnelle du Groupe supérieure à 6,0,
- générer un free cash-flow opérationnel de l’Automobile positif."
Rédacteur en chef
Grand passionné d’automobile depuis mon enfance, mon objectif au quotidien était de trouver le moyen d'arracher le volant à mon père. Lorsqu’on parle d’émotions motorisées, le réve et l

Articles similaires

Commentaires facebook