Actualité

Renault Algérie lance un plan de départ volontaire

L'usine Renault Algérie, lance aujourd'hui, le 22 novembre 2020, son plan de départ volontaire, qui concerne l'ensemble du personnel de l'entreprise et toutes les catégories de salariés, et ce, selon un document qui a récemment circulé sur les réseaux sociaux, lié à une convention collective qui prévoit un plan de départ volontaire, comme une solution pour éviter de licencier du personnel.

En effet, l'usine Renault Algérie fait actuellement face à des difficultés économiques, notamment en raison de la suspension de l’importation des kits CKD/SKD destinés au montage de véhicules et la non libération des kits d'assemblage bloqués au niveau des ports. Dans ce cadre, l'entreprise a proposé à ses salariés un plan de départ volontaire qui se déroulera en deux phases, la première phase affectera 476 travailleurs, tandis que la deuxième phase affectera le reste des travailleurs, selon les besoins de l'usine, selon les conditions déjà convenues et après un préavis en faveur des travailleurs. Les travailleurs seront indemnisés en fonction de leurs salaires et l'ancienneté de l'employé (voir le document ci-joint).

Cette convention a été conclu entre la direction de Renault Algérie Production, située à Oran, et les représentants du personnel, et cela après les deux périodes de chômage technique pour les employés de l'usine, qui est à l’arrêt depuis le mois de mars dernier.

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques, grâce à la mise en place d'une rédaction composée de journalistes professionnels issus de la presse automobile.

Articles similaires

Commentaires facebook