Actualité

Importation/ Construction automobile: entre le dépôt des demandes et l'attente des agréments

En septembre 2020, une plateforme numérique pour la préinscription électronique des constructeurs automobiles et des concessionnaires de véhicules neufs a été lancée par le ministère de l'Industrie, qui a invité les opérateurs intéressés à procéder aux préinscriptions électroniques sur le portail dédié aux dispositifs régissant le secteur automobile en Algérie. Selon les données récemment révélées par le ministère de l'Industrie, une forte concurrence est attendue.

Le ministère de l'Industrie, a indiqué samedi dernier, avoir enregistré 184 préinscriptions formulées par 140 opérateurs économiques, à la plateforme numérique des constructeurs automobiles et des concessionnaires de véhicules neufs, dont 40 inscriptions ont été enregistrées pour l'activité de concessionnaires automobile et 13 préinscriptions ont été enregistrées pour l'activité de construction automobile.

Le ministère de l'Industrie n'a pas divulgué la liste des opérateurs, mais on sait déjà que les marques chinoises sont fortement présentes dans les préinscriptions numériques. Parmi ces marques, on note JAC à travers son agent Emin Auto, DFSK à travers son agent Sarl Burgan, Baic à travers son agent Baic Algérie, les marques BYD et Foton à travers leur agent KIV, et DFM à travers son nouveau agent Felix Motors. Concernant les autres marques, on trouve Kia et Hyundai Bus&Trucks à travers leur agent Global Group, Iveco à travers son agent Ival et Suzuki à travers son agent Elsecom.

En revanche, le dépôt des dossiers auprès du ministère de l'Industrie ne signifie pas le lancement immédiat du processus d'importation des voitures, car les concessionnaires doivent passer par de nombreuses étapes pour obtenir l’agrément définitif, cette procédure, que nous résumerons en six étapes, va certainement retarder l'opération d'importation.

La première étape, l'inscription sur la plateforme numérique: les opérateurs s'adressent au ministère de l'Industrie pour s'inscrire sur la plateforme numérique et obtenir le numéro d'enregistrement et le mot de passe.

La deuxième étape, le téléchargement des fichiers: après l'inscription sur la plateforme numérique et l'obtention du mot de passe, les opérateurs pourront télécharger tous les fichiers et documents requis, qui seront examinés par le ministère.

La troisième étape, dépôt des dossiers en papier: les opérateurs sont appelés à soumettre des copies papier de leurs dossiers, qui seront étudiés dans un délai ne dépassant pas un mois.

La quatrième étape, l'agrément provisoire: après étude du dossier et approbation du ministère de l'Industrie, un agrément provisoire est délivré, dont la validité s'étend jusqu'à 36 mois pour l'activité de construction automobile et 12 mois pour l'activité d'importation automobile.

La cinquième étape, les infrastructures: l'agrément provisoire permet aux opérateurs économiques de lancer les travaux relatifs à l'infrastructure: les salles d'exposition, les ateliers de service après-vente, les distributeurs, en plus d'autres conditions contenues dans le cahier des charges et ceci durant la période déterminée dans la quatrième étape.

La sixième phase, l'agrément définitif: après avoir achevé la cinquième étape, les opérateurs économiques pourront demander l'agrément définitif, ce qui nécessite une visite du directeur régionale chargé de l'industrie au niveau de la Wilaya, afin de vérifier la conformité des installations existantes avec les documents soumis.


Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques, grâce à la mise en place d'une rédaction composée de journalistes professionnels issus de la presse automobile.

Articles similaires

Commentaires facebook