Actualité

Marché automobile en Algérie: des experts s'expriment

Le marché automobile en Algérie est toujours paralysé, en raison de l’absence de voitures neuves et des prix élevés des voitures d’occasion. Cependant, malgré que le ministère de l’Industrie a donné le signal de départ de la course des concessionnaires pour représenter, importer et fabriquer les voitures, la stagnation du marché se poursuit. Toutefois, il semble que l'annonce du gel de la décision d’importer des voitures de moins de trois ans va aggraver encore la situation du marché automobile.

Dans un entretien accordé au journal algérien El Bilad, le président de l’Association des concessionnaires automobiles multimarques (ACAM), Youcef Nebbache, a déclaré que les prix des véhicules devraient connaître une nouvelle hausse significative en Algérie. Il a estimé que les marchés connaissent déjà une pénurie dans l’offre et que les opérations des achats et ventes des voitures seront rares, ce qui conduira le marché à une stagnation terrible. Selon l'orateur, les citoyens refusent de vendre leurs voitures craignant ne pas trouver d’alternative sur le marché d’automobile.

D'autre part, le président de l’ACAM a fait savoir que la crise actuelle liée à la pandémie de Covid-19 et les démarches nécessaires pour l'obtention de l'agrément de concessionnaire automobile reporteront la crise du marché automobile jusqu’à l’année prochaine. Cependant, ce qui va aggraver encore la situation c'est l’impossibilité de couvrir la demande sur le marché qui a atteint 400.000 voitures.

Pour sa part, Mohamed Hamdani, consultant et expert international en études stratégiques, a déclaré au journal El Bilad que les décisions du gouvernement sont contradictoires et limitent le développement industriel au secteur automobile, estimant que le marché automobile en Algérie ne verra le jour qu’en 2023. Et ce, en raison de la grave pénurie de voitures neuves au niveau des usines européennes, à cause de la baisse de production due aux restrictions imposées suite à la pandémie de coronavirus.

M. Hamdani a ajouté que le phénomène des prix élevés des voitures d’occasion est mondial, car les prix ont grimpé à 40%. Indiquant à cet effet que cette hausse est due aux plans stratégiques de plusieurs gouvernements pour augmenter les ventes et relancer le dynamisme économique dans les marchés immobilier et automobile.

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques, grâce à la mise en place d'une rédaction composée de journalistes professionnels issus de la presse automobile.

Articles similaires

Commentaires facebook