Actualité

Menace de grève des chauffeurs de taxi d'Alger

Les chauffeurs de taxi d’Alger menacent d’entrer en grève illimitée si le gouvernement ne donne pas suite à leurs revendications après le sit-in devant la direction des transports à El Biar le 3 novembre prochain.

Et d’après un communiqué du collectif des chauffeurs de taxi d’Alger publié sur les réseaux sociaux et relayé depuis par plusieurs médias, les revendications soulevées par le collectif sont essentiellement relatives aux conditions de travail et à la concurrence jugée déloyale des compagnies de VTC.

La première revendication est l’annulation des licences d’exploitation attribuées aux moudjahidine. Ces licences qui devraient être louées à 1000 DA au lieu de 5000 DA actuellement, et une avance de deux années de location est généralement demandée.

En deuxième lieu il y a les compagnies de VTC, le collectif demande un encadrement et régulation des entreprises de taxis via des application mobile notant que ces derniers ne sont pas soumis aux mêmes obligations que les chauffeurs de taxis surtout en ce qui concerne l’identité du chauffeur et la sécurité du client, le paiement des impôts et l’affiliation à la sécurité sociale.

En dernier, le collectif demande un réajustement de la tarification au compteur jugée trop basse. Le tarif actuel ne permet pas d’offrir de meilleur service au client et l’entretien du véhicule.


Rédacteur
Passionné par le monde de l’automobile depuis l’enfance, grand amateur de mécanique, j’ai démonté mon premier moteur à 13 ans et depuis avoir les mains pleines de cambouis et le travail bien fait me procurent un grand sentiment de satisfaction, et aujourd’hui j’ai réussi à faire de ma passion mon métier

Articles similaires

Commentaires facebook