Actualité

Salon Automobile d'Alger 2016 : annulation trés probable

Après le boycott forcé de plusieurs marques au salon d'Oran en décembre dernier, celui d'Alger prévue du 17 au 26 mars prochain, est à son tour menacé par la crise automobile actuelle qui persiste. Beaucoup de concessionnaire ne sont pas surs de leur participation.

Nouveau cahier des charges, importations bloquées, nouvelles normes, licences d'importations, limitations des quotas, ce sont les principaux facteurs qui ont créé une véritable crise dans le marché automobile en Algérie depuis des mois. La situation ne se débloque pas pour beaucoup, la limitation des quotas d'importations va certainement pousser plus d'un à mettre définitivement les clés sous le paillasson.

L'Algérie ne va importer que 152 000 véhicules en 2016, ce qui représente moins de la moitié de ce qui a été importés en 2015, et encore moins des chiffres de 2014. La mise en application des licences d'importations a commencé, les concessionnaires sont en train de déposer leur dossier depuis le 14 janvier dernier, et jusqu'au 03 février prochain, suite à cela, chaque concessionnaire sera en mesure, après étude, de connaitre le quota qui lui a été attribué, et commencer à importer des véhicules qui doivent être conforme au nouveau cahier des charges déjà en vigueur, avec toutes les nouvelles procédures, les prochains véhicules n'entreront pas avant juin ou juillet 2016 alors que le salon d'Alger est prévu à partir du 17 mars prochain, et les stocks sont pratiquement vides chez tout le monde.
Rédacteur en chef
Grand passionné d’automobile depuis mon enfance, mon objectif au quotidien était de trouver le moyen d'arracher le volant à mon père. Lorsqu’on parle d’émotions motorisées, le réve et l

Articles similaires

Commentaires facebook