Actualité

Trois millions de boite automatique DQ200 (DSG7) produite au site ŠKODA AUTO de Vrchlabí

L’usine de boîtes de vitesses ŠKODA AUTO de Vrchlabí a sorti les trois millionièmes transmissions automatiques à double embrayage sec DQ200 (DSG7) de ses chaînes de production. Cette étape souligne l’importance de l’usine au sein du réseau mondial de production du groupe Volkswagen.

La boîte de vitesses à double embrayage sec DQ200 (DSG7) au design sophistiqué est utilisée dans de nombreuses gammes de modèles ŠKODA ainsi que dans d’autres véhicules du groupe Volkswagen. Alors que ŠKODA AUTO utilise 38% des unités produites à Vrchlabí, 62% sont montées sur des voitures construites par d'autres marques du groupe Volkswagen. ŠKODA AUTO exporte plus de la moitié de sa production en Allemagne, Parmi les autres clients figurent des usines en Inde, en Pologne, en Russie, en Espagne, en Afrique du Sud et en Hongrie.

La DQ200 (code interne VAG 0AM) est apparue à partir de 2008 afin d’équiper les plus petits moteurs essence turbocompressés (1.2-1.4-1.8 TSI) et diesel (1.6 TDI) du groupe V.A.G. Sa production au site Skoda de Vrchlabí a débuté en 2012.

Cette version de boîte DSG est à destination des véhicules de petites cylindrées traction avant. En dépit d’un nombre de rapports supérieurs, elle ne pèse que 70kg (soit une économie de 23kg par rapport à la DQ250) en ayant recours à un système de lubrification par carter sec et deux embrayages simple disque.

A sa sortie, la DQ200 est la boîte qui a connu le plus de problèmes de fiabilité. VAG a donc effectué de nombreux rappels dans tous les pays. Depuis, ces problèmes de fiabilité ont été quasi-résolus.



Rédacteur
Passionné par le monde de l’automobile depuis l’enfance, grand amateur de mécanique, j’ai démonté mon premier moteur à 13 ans et depuis avoir les mains pleines de cambouis et le travail bien fait me procurent un grand sentiment de satisfaction, et aujourd’hui j’ai réussi à faire de ma passion mon métier

Articles similaires

Commentaires facebook