Actualité

Un nouveau cahier des charges pour les conducteurs de taxi

Les chauffeurs de taxi sont soumis à un nouveau cahier des charges fixant les conditions et modalités d'exploitation d'un service de taxi, les conditions et les modalités de délivrance du livret de places de transport par taxi, définissant également les modèles-types des documents relatifs à l'exercice de l'activité de transport par taxi.

Dans les nouvelles règles, il est stipulé que le conducteur de taxi "doit effectuer un contrôle médical auprès des médecins spécialisés, attestant l'aptitude physique, mentale et une bonne acuité visuelle", et ce, "toutes les deux (2) années pour les conducteurs âgés de 55 ans et moins ; et chaque année (1) pour les conducteurs âgés de plus de 55 ans.

Rien de nouveau concernant la couleur du véhicule du taxi, fait qui a suscité il y a quelques mois le mécontentement de l'ensemble des chauffeurs de taxi, il est juste stipulé que le véhicule utilisé pour l'exploitation des services de taxis individuels doit comporter quatre (4) portes latérales; porter sur la partie avant du toit, perpendiculairement à l'axe de marche du véhicule, un dispositif lumineux mentionnant "taxi", qui doit être allumé lorsque le compteur est sur la position libre, et éteint lorsqu'il est sur la position occupée.

L'article 24 rappel que le conducteur de taxi, en service doit porter une tenue vestimentaire appropriée à l'exploitation de service de taxi : chemise, pull ou veste, pantalon, chaussures fermées. Il doit aussi se comporter avec respect et politesse avec les clients ; afficher à bord de son véhicule, les tarifs en vigueur et les respecter ; déclencher le taximètre, dès le début de la course en cas de taxi individuel, en appliquant le tarif pratiqué ; répondre à la demande des clients ; permettre le transport de bagages dans la limite de 15 kg par places ; aider les personnes âgées ou handicaper à monter et à descendre du véhicule et à porter leurs bagages ; respecter les points de stationnement au niveau des stations urbaines, des aires de stationnement pour les services inter-wilaya et des infrastructures d'accueil et de traitement des voyageurs (aéroports, ports gares routières et ferroviaires) ; déposer au commissariat de police ou à la brigade territoriale de la gendarmerie nationale la plus proche, les bagages et/ou les objets personnels oubliés par les clients dans le véhicule.

Les clients peuvent demander un reçu à la fin de la course, signé par le chauffeur de taxi avec le montant de la course inscrit, car tout conducteur de taxi doit être muni d'un carnet à souches sur lequel doivent être imprimés le nom, prénom de l'exploitant et le numéro d'ordre chronologique, selon l'article 25.

Il est aussi important pour les clients de savoirs que le conducteur de taxi, ne doit pas refuser ou choisir des courses lorsqu'il est libre , faire usage des moyens audio et audiovisuels sans l'assentiment des clients ou fumer à bord du véhicule.
Rédacteur en chef
Grand passionné d’automobile depuis mon enfance, mon objectif au quotidien était de trouver le moyen d'arracher le volant à mon père. Lorsqu’on parle d’émotions motorisées, le réve et l

Articles similaires

Commentaires facebook