Actualité

Baic Algérie: des augmentations des prix atteignant 100 millions de centimes, pourquoi ?

Ce n'est un secret pour personne que le marché automobile en Algérie connaît une paralysie sans précédent depuis 2019, notamment en raison de l'arrêt définitif de l'importation de véhicules neufs et le plafonnement des importations de kits CKD/SKD destinés à l'assemblage de véhicules, entraînant la fermeture des usines de montage automobile à cause de l'épuisement des stocks des kits d'assemblage, créant grave pénurie de voitures neuves et une flambée des prix des voitures d'occasion.

D'une manière ou d'une autre, la marque Baic Algérie a pu malgré la conjoncture économique résister et proposer ses véhicules neufs à vendre, mais à des prix exorbitants et injustifiés, en particulier la coupé D20, qui devait être le modèle de véhicule le moins cher vendu en Algérie. Cependant, le prix du véhicule le moins cher vendu actuellement en Algérie est 1.820.000 DA.

En Décembre 2018, les premiers modèles de véhicules touristiques sont sortis des lignes d'assemblages de l'usine de Batna, dont la Baic D20, commercialisée initialement au prix de 1.250.000 DA. Ce prix a été porté à 1.530.000 DA après une année seulement de sa commercialisation, en Décembre 2019. Puis à 1.550.000 DA en Janvier 2020. Une nouvelle version de D20 a été lancée, en quantité très limitée, en Mars 2020, au prix de 1.690.000 DA. Ensuite, la version standard est revenue avec un nouveau prix, plus élevé bien sûr, estimé à 1.720.000 DA en Juin 2020. Pour remonter à 1.820.000 DA en Octobre 2020.

La question qui se pose ici, c'est comment une même voiture, disposant des mêmes spécifications, provenant du même stock, peut recevoir quatre augmentations de tarifs en deux ans? Peut-on expliquer ces augmentations par l'absence de la concurrence? Quelles sont les raisons de revoir les tarifs à la hausse? D'autant plus que ces augmentations se sont élevées à 57 millions centimes sur le même modèle, sans parler du X25, qui a reçu une augmentation totale de prix atteignant 99 millions centimes, après son lancement au prix de 1.930.000 DA en 2017 pour arriver à 2.920.000 DA actuellement.

En effet, ce sont des questions soulevées par du nombreux observateurs du secteur automobile en Algérie quant à l'évolution des prix constatée sur les véhicules de la marque Baic. En espérant le retour de la stabilité sur le marché automobile en Algérie dans le cadre d'une compétitivité hors monopole.

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques, grâce à la mise en place d'une rédaction composée de journalistes professionnels issus de la presse automobile.

Articles similaires

Commentaires facebook