Actualité

Les raisons du retard de l'entrée en vigueur de l'importation des véhicules d'occasion

Le ministre de l'Industrie et des Mines, Ferhat Aït Ali Braham, a indiqué que le dossier d'importation des véhicules de moins de trois ans n’était pas encore finalisé, dans la mesure où certains points devront être examinés. Il a cependant révélé que la mesure entrerait en vigueur le mois prochain, sous réserve, a-t-il précisé, de la résolution de certains problèmes techniques.
 
M. Ferhat Aït Ali Braham a souligné l’existence d’un problème technique avec le diesel européen. Les normes européennes en matière de carburant étant très strictes et récentes, comparativement à celles pratiquées sur le marché algérien du carburant. «Le diesel européen fait l'objet de spécifications propres», a-t-il affirmé.

Le ministre a assuré qu'en cas d'utilisation du diesel local, l'automobiliste aura un problème technique avec le moteur de son véhicule au bout de 3 à 4 mois. Ce qui, dit-il, lui occasionnera un préjudice sur le plan financier. Il a également déclaré que les modalités de financement de l'importation des véhicules étaient en cours d’élaboration pour permettre aux citoyens d’entamer la procédure.

Il est utile de rappeler que l'article 110 de la loi de finances de 2020 autorise l’importation des véhicules de tourisme de moins de trois ans par les particuliers résidents et ce, une fois tous les trois ans, avec paiement des droits et taxes relevant du régime de droit commun et sur leurs devises propres, par débit d’un compte devises ouvert en Algérie. La même loi autorise l'importation des voitures avec moteurs à essence ou diesel, dans le respect des normes environnementales.

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques, grâce à la mise en place d'une rédaction composée de journalistes professionnels issus de la presse automobile.

Articles similaires

Commentaires facebook