Actualité

Montage automobile: un nouveau cahier des charges pour 2020

Au cours de l’année 2019, la filière automobile algérienne a connu des événements qui ont mené vers un arrêt brutal, des procédures de poursuite judiciaire concernant plusieurs dossiers de corruption dans la filière de montage automobile impliquant d'anciens membres du gouvernement, de hauts responsables et des propriétaires des usines de montage dans le pays. De ce fait, il s’agit peut-être d’une occasion pour le gouvernement pour préparer un nouveau cahier des charges relatif aux conditions et les modalités d’exercice de l’activité de production et de montage de véhicules en Algérie, selon un article publié sur le site électronique du journal Elkhabar.

Dans ce contexte, et dans le but de consolider la filière automobile algérienne, le gouvernement étudie actuellement l'ensemble du dossier de montage des véhicules et de l'industrie mécanique en général, en travaillant sur l'élaboration d'un nouveau cahier des charges pour encadrer les différentes activités et sur l'identification des déséquilibres constatés en termes de fonctionnement de ces usines, sachant que les autorités concernés ont avoué que cette branche industrielle n'a pas était créatrice de la valeur ajoutée souhaitée malgré tous les avantages dont le secteur a bénéficié.

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a instruit le Gouvernement, d'assainir en urgence le dossier d'importation des kits CKD/ SKD destinés au montage automobile en Algérie, estimant que ce dossier figurait parmi les dossiers à caractère "urgent" et "sensible", méritant des "réponses concrètes", le Président de la République a insisté sur l'assainissement de la situation de ces importations et la mise en place de "nouvelles règles" les régissant.

D'autre part, concernant l’importation des véhicules d’occasions, Mr. Tebboune a déjà déclaré qu’il n’est pas contre l’importation mais cette dernière doit être strictement réglementée, précisant que le gouvernement doit être avisé de la nature du véhicule importé, qu’il doit être au normes requises et conforme à sa carte grise.

Pour rappel, la loi de finance 2020 autorise le citoyen à importer des véhicules d’occasions de moins de 3 ans par ses propres moyens, mais cette dernière n’est toujours pas entrée en vigueur du fait de l’absence des modalités d’application de cette nouvelle loi, de ce fait, la Direction Générale des Douanes avait précisé qu'un arrêté interministériel est en cours d’élaborations par les ministres, chargés respectivement, des affaires étrangères, de l’intérieur, des finances et des mines.



Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques, grâce à la mise en place d'une rédaction composée de journalistes professionnels issus de la presse automobile.

Articles similaires

Commentaires facebook