Actualité

Importation de voitures : Il n’y aura pas de politique de quotas

Le ministre des Finances, Abderrahmane RAOUYA, a répondu mardi à Alger à l'une des questions importantes liées aux modalités d'importation de voitures neuves, en déclarant que le retour à l'importation de voitures neuves et proposé dans le cadre du projet de loi de finances complémentaire 2020 se fera sans spécifier de quotas pour les concessionnaires. 

Le ministre des Finances a affirmé que le gouvernement travaille à préparer une nouvelle stratégie visant à mettre en place une véritable industrie automobile en Algérie, mais les résultats de cette stratégie n'apparaîtront qu'après environ trois ans. Les pouvoirs publics sont obligés de recommencer à importer des voitures neuves en plus de celles utilisées, ce qui est venu dans la loi de finances. La première et les modalités de son application n'ont pas encore été déterminées, pour fournir au marché ses besoins jusqu'au démarrage des nouvelles usines dans la production réelle.

Les opérations d'importation seront soumises à des frais fixés par le projet de loi de finances complémentaire et donc chaque agent importera selon ses propres capacités financières sans le restreindre à un quota afin d'éviter le retour de certains comportements suspects dans la distribution des quotas, selon le ministre.


Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques, grâce à la mise en place d'une rédaction composée de journalistes professionnels issus de la presse automobile.

Articles similaires

Commentaires facebook