Actualité

Salons auto : Violations des droits du consommateur lors de l’achat de véhicules neufs

A l’approche du salon automobile d’Oran, organisé à partir du 11 décembre prochain ou encore le Salon automobile d’Alger qui approche à grands pas, la connaissance des droits de consommation pour toute démarche administrative et commerciale notamment lors de la règlementation des papiers et de l’achat du véhicule neuf est de rigueur.

L’année passé, un constat amer a été enregistré lors des deux foires d’Alger et d’Oran, relevé par l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement de la wilaya d’Alger (APOCE). Selon elle, plusieurs infractions importantes ont été signalées par des clients venus acquérir un véhicule. Certain ont fait part de l’absence de la date de livraison sur les bons de commandes, ou que le délais de livraison leur a été communiqué verbalement, ce qui va à l’encontre de la réglementation. Et à moins qu’il n’ai eu un accord écrit entre les deux partenaire (à savoir le concessionnaire et le client), le délai de livraison ne doit dépasser les 45 jours.

Par ailleurs, certains clients se sont vus augmenté le montant de l’acompte exigé par certains concessionnaires exigeant aux acquéreurs (clients) d’importantes sommes alors que l’acompte ne doit pas dépasser les 10 de la valeur du véhicule. Dans le cas d’une telle arnaque, l’Association de protection du consommateur pourrait démarcher les clients et présenter un appui majeur pour jouer un rôle d’attache entre le client et les instances de contrôle (la direction de la wilaya du Commerce) pour faire recouvrir ses pleins droits au client.

Ces mêmes infractions auraient été enregistrées au salon automobile de l’année passé, par certains concessionnaires. Dans le but de sensibiliser et de mettre en évidence ce qui pourrait éviter au client le désagrément d’un achat de véhicule frauduleux.

Articles similaires

Commentaires facebook